Focus sur les mutuelles pour les NAC : Pourquoi y souscrire, pour qui et auprès de qui ?

Outre Manche, la souscription à une mutuelle pour les animaux de compagnie est monnaie courrante et fait partie de la description d'un propriétaire d'animal responsable1 (avec la stérilisation, les pratiques de prévention des maladies, l'identification et l'utilisation réfléchie des médicament = autrement dit, on évite l'auto-médication pour ses animaux!). De nombreuses assurances se sont donc développées ces 30 dernières années, et il existe mêmeaujourd'hui des récompenses pour les meilleures assurances! La souscription à l'une de ces mutuelles permet au vétérinaire comme au propriétaire d'offrir à l'animal les soins les plus adaptés en cas de besoin.

Assurances NAC

@Santé Vet

En France ces mutuelles sont beaucoup moins développées voir connues des propriétaires d'animaux de compagnie et encore plus de ceux de Nouveaux Animaux de Compagnie. Faisons donc ensemble le tour des mutuelles pour NAC et discutons de leur intérêt!

Par ici la suite!

POURQUOI SOUSCRIRE À UNE MUTUELLE POUR MON NAC ?

Le prix des soins médicaux est élevé. Grâce à la couverture de l'assurance maladie française, nous avons tendance à ne pas le voir ou à l'oublier. Les soins vétérinaires ne dérogent pas à cette règle. Bien que les soins vétérinaires en France fassent partie des plus abordables en Europe (les prix sont deux à trois fois plus élevés au Royaume-Unis ou en Espagne par exemple), il s'agit toujours d'un budget conséquent dans un ménage si l'on fait suivre son animal régulièrement ou lorsqu'il est victime d'un accident ou souffre d'une maladie chronique.

La souscription à une mutuelle spécifique, permet, selon les offres, de couvrir les frais liés à la stérilisation, aux visites de prévention, à d'éventuels accidents ou urgences ou à la prise en charge de maladies dont certaines chroniques. Attention! Comme toutes les assurances, ces offres ont des limites : délais de carences, certaines maladies non prises en charge... Et des prérequis : l'identification de l'animal est parfois demandée (mais pas toujours, bien que fortement conseillé par votre vétérinaire car imposée par la loi!). Il est donc conseillé de bien se renseigner sur ces points avant de souscrire!

De même, il est conseillé d'assurer son animal assez rapidement après l'adoption afin que les maladies ou accidents aient plus de chance d'être couverts. Un accident ou une maladie survenant avant la souscription à une assurance ou pendant le délai de carence correspondant ne sera pas pris en charge par l'assureur. Dans ce cas, cela ne sert à rien de demander à votre vétérinaire d'antidater la déclaration sur la feuille de maladie, car cela correspond à une fraude à l'assurance et accéder à votre requête pourrait lui faire tout perdre! A vous d'anticiper pour ne pas être dépassé.

La souscription à une mutuelle est aussi intéressante pour le propriétaire, qui aura la satisfaction de prendre soin de son animal quoi qu'il arrive et en s'affranchissant d'une partie des questions financières, que pour le vétérinaire, qui pourra soigner l'animal au mieux avec tous les moyens à sa disposition!

 

QUEL NAC EST ÉLIGIBLE ?

A l'heure actuelle, les NAC pour lesquels il est possible de souscrire à une mutuelle sont les suivants :

  • Les petits mammifères : Lapin, Furet, Cobaye, Chinchilla
  • Les perroquets : Aras, Cacatoès, Gris du Gabon, Amazones, Eclectus

Pourquoi la liste est-elle si réduite? Pour des raisons de rentabilité évidemment!!

Dans le cas des micro-mammifères (souris, rats, hamsters...), leur espérance de vie réduite, les maladies qui peuvent se développer pendant ces quelques années et le fait que les propriétaires consultent moins souvent le vétérinaire que les propriétaires d'un plus gros mammifère ne permettent pas aux assurances de proposer un forfait avec une franchise abordable et des plafonds de remboursement intéressants. Dans le cas des reptiles, l'une des explications peut être l'espérance de vie prolongée de certains d'entre eux, comme les tortues, ce qui peut-être parfois problématique dans le suivi de la souscription (changement de propriétaire lié au décès du précédent , potentiellement plus fréquent, par exemple). Mais dans ce cas cela devrait aussi être un problème pour les grands perroquets cités dans la liste des animaux pour lesquels on peut souscrire à une mutuelle...

D'une manière plus générale, moins il y a d'individus de chaque espèce pour lesquels les propriétaires souhaitent potentiellement souscrire à une assurance moins les assureurs trouveront d'intérêt à proposer une offre spécifique. La dure loi du marché... Espérons qu'en promouvant les mutuelles NAC, la pression sera plus importante sur les assureurs et que de nouvelles espèces seront éligibles.

 

VERS QUI ME TOURNER ?

Depuis plusieurs années, des mutuelles spécifiques pour les animaux de compagnie se développent et les organismes d'assurance pour l'habitation et les Hommes se mettent également à proposer des offres pour les propriétaires d'animaux. Les offres pour les NAC sont apparues beaucoup plus récemment et toutes les assurances ne les proposent pas.

En tant que vétérinaire, nous sommes plus au fait des offres proposées par les mutuelles spécifiquement vétérinaires. Elles ont également le mérite de mieux coller aux besoins de la pratique vétérinaire quotidienne : bilan de santé, prévention, prise en charge des accidents, gestion des maladies chroniques... Cependant, le choix de l'assureur repose aussi sur les besoins de remboursement du propriétaire, sur le budget disponible et sur l'espèce à assurer. Des comparateurs d'assurance en ligne sont disponible et permettent de choisir l'offre qui correspond le mieux à vos attentes.

Les tarifs des franchises sont rarement disponibles en ligne, n'hésitez à demander un devis aux assureurs vétérinaires ou à votre propre assurance si elle propose une offre pour votre animal.

 

POURQUOI N'EST-CE PAS PLUS DÉVELOPPÉ ? POURQUOI N'Y A-T-IL PAS D'OFFRES PLUS INTÉRESSANTES ?

Très peu d'assureurs proposent encore des mutuelles pour les NAC. En effet, malgré le nombre croissant des ces animaux dans les foyers, les propriétaires de ces derniers ne les médicalisent pas toujours. De même, les vétérinaires prenant en charge les NAC, exclusivement ou non, sont encore peu répandus, bien que cela tend à changer. Ces facteurs sont donc en défaveur d'un développement de ce marché. 

Encore trop peu de NAC sont assurés, ce qui ne permet aux offres existante de proposer des plafonds de remboursement annuels aussi élevés que pour les chiens et les chats malgré les tarifs de soins peu différents. Cependant, plus les propriétaires assureront leurs NAC, plus ces offres auront tendance à évoluer positivement. C'est donnant donnant!

 

EXISTE-T-IL D'AUTRES SOLUTIONS ?

Pour les espèces pour lesquels il n'existe pas d'offre, ou pour les propriétaires ne souhaitant pas souscrire à une mutuelle, il est possible d'ouvrir un compte ou de faire une enveloppe dans laquelle le propriétaire verse une certaine somme tous les mois et qui sera destiné au règlement des frais vétérinaires.

En cas de gros frais, d'autres propriétaire font appel à la solidarité via des cagnottes en ligne pour les aider à régler les factures liées aux soins de leur animal. Cette solution, beaucoup plus hasardeuse, ne permet pas toujours de récolter l'argent nécessaire, d'autant plus qu'il n'y a aucune garantie pour le donneur qu'il ne s'agisse pas d'une arnaque...

Enfin, il est aussi possible de voir certains propriétaires faire des emprunts à la banque pour couvrir les soins de leurs animaux lorsque leurs fonds ne leur permettaient pas une grosse sortie d'argent immédiate.

 

N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire qui peut avoir vu passer de nombreux cas d'animaux assurés et peut avoir une idée des offres les plus intéressantes !

 


 

BIBLIOGRAPHIE :

  1. JARVIS S. Encouraging responsible Pet ownership. Vet Record. Apr 2018;182(14):389.

assurance mutuelle NAC NAC Atlan Vet

×